Pourquoi soutenir Jeunesse et Entreprises ?

DE NOMBREUSES ENTREPRISES FONT DÉJÀ CONFIANCE A L’EXPERTISE AJE. POURQUOI PAS VOUS ?

Soutenir Jeunesse et Entreprises c’est :

  • S’engager en faveur de l’emploi des jeunes en facilitant leur insertion professionnelle, par l’information, la valorisation des parcours mais aussi par l’expérimentation active du monde du travail.
  • Aider au développement d’un réseau de bénévoles, d’entreprises et d’experts transmettant, avec enthousiasme, les valeurs essentielles aux jeunes pour entrer dans le monde professionnel.
  • S’appuyer sur l’expertise AJE pour créer ensemble des actions efficaces et au plus près des préoccupations des jeunes.
  • Valoriser votre engagement pour le futur des jeunes dans le cadre de votre RSE.
  • Profiter de l’offre d’actions personnalisables selon les besoins de votre entreprise.
  • Bénéficier d’avantages réservés à nos entreprises partenaires (invitation aux événements, mentions sur notre site officiel et nos réseaux sociaux…)


Comment soutenir Jeunesse et Entreprises ?


Taxe d’apprentissage, cotisation entreprises, dons de particuliers

> TAXE D’APPRENTISSAGE HORS QUOTAS ET FONDS LIBRES

Pour devenir une entreprise partenaire AJE, vous pouvez nous verser une partie de votre taxe d’apprentissage, dans le cadre des fonds libres et du hors-quota (soit 23 % du montant de votre taxe d’apprentissage).

L’AJE est habilitée sur tout le territoire, à bénéficier de la Taxe d’Apprentissage hors quota, en vertu de l’arrêté du 21 décembre 2018 fixant la liste nationale des organismes habilités à percevoir du Barème par dérogation pour la promotion de la formation initiale technologique, professionnelle et des métiers.

Le versement doit s’effectuer par l’intermédiaire de votre OCTA.
Jeunesse et Entreprises est l’interlocuteur unique pour les organismes collecteurs de taxe d’apprentissage.
Jeunesse et Entreprises est habilitée à percevoir la taxe d’apprentissage au titre de l’orientation scolaire et professionnelle (OSP).
Selon les organismes collecteurs notre catégorie est parfois identifiée comme « activité complémentaire » (AC) ou « fonds dérogatoire » (FD).


> COTISATION 

Vous pouvez également nous reverser une cotisation (considéré comme un don et donc déductible d’impôt) au montant fixé selon votre chiffre d’affaire (CA). Ce qui vous permettra de devenir partenaire Jeunesse et Entreprises et éventuellement de mettre en place nos actions dans votre entreprise.

Pour un Chiffre d’affaires inférieur à 2 millions € → 1 000 €

Pour CA compris entre 2 millions et 50 millions € → 5 000 €

Pour un CA compris entre 50 millions € et 1,5 milliards → € 10 000 €

Pour un CA compris entre 1,5 milliards € et 20 milliards € → 15 000 €

Pour un CA supérieur à 20 milliards € → 20 000 €

Par une cotisation complémentaire, nous pouvons aussi créer une opération adaptée et personnalisée selon les besoins de votre entreprise que nous conduirons ensemble conjointement. (Cotisation complémentaire allant de 2500 € à 5000 € par opération).

Les entreprises assujetties à l’impôt sur le revenu ou à l’impôt sur les sociétés bénéficient d’une réduction d’impôt égale à 60 % du montant de leurs versements au titre du mécénat, pris dans la limite de 0,5 % du chiffre d’affaires, effectués au profit de fondations ou associations reconnues d’utilité publique. (Article 238 bis modifié par LOI n°2012-354 du 14 mars 2012 – art. 3) Un reçu fiscal vous sera bien sûr envoyé.


> DONS DE PARTICULIERS

• Soutenir Jeunesse et Entreprises, c’est s’engager en faveur de l’emploi des jeunes en facilitant leur insertion professionnelle.
• Favoriser la mise en place d’actions concrètes qui permettent aux jeunes de comprendre le monde des entreprises et de réussir leur intégration professionnelle.
• Aider au développement d’un réseau de bénévoles, d’entreprises et d’experts transmettant, avec enthousiasme, les valeurs essentielles aux jeunes pour entrer dans le monde professionnel.
• Encouragez le développement et la pérennité d’une association qui depuis plus de trente ans guide les jeunes dans leur passage du monde scolaire au monde des entreprises.

Les particuliers assujettis à l’impôt sur le revenu bénéficient d’une réduction d’impôt égale à 60 % du montant de leurs versements au titre du mécénat effectués au profit de fondations ou associations reconnues d’utilité publique. Cela dans la limite de 20 % du revenu net imposable.
(Article 238 bis modifié par LOI n°2012-354 du 14 mars 2012 – art. 3)